Economie et Politique - Revue marxiste d'économie

Economie et Politique - Revue marxiste d'économie
Accueil
 
 
 
 

L’argent des pauvres, les milliards des banques : Alternatives financières et politiques

Jacques ATLAN
Collection : L’esprit économique
Série : L’économie formelle
ISBN : 978-2-296-96988-9 • 29.50 € • 286 pages

Nous sommes à un tournant de l’histoire. Depuis la faillite de la banque Lehman Brothers, la quatrième grande banque américaine, le capitalisme financier mondialisé est pris de doutes et envoie au monde des signes de grande détresse.
La perte du triple A français – ainsi que celle de huit de ses voisins européens – a provoqué un véritable séisme dans toute l’Europe, notamment parmi les dirigeants politiques de la France et les grands patrons. Elle témoigne de l’incapacité de l’oligarchie au pouvoir à prendre conscience de la situation gravissime qu’elle a créée depuis des décennies avec la dérégulation, les déréglementations, la concurrence « libre et non faussée », les traités européens qui ont conduit au désastre. Le dogme ultralibéral qui laisse aux banques, aux marchés financiers et aux agences de
notation le soin de réguler l’économie mondiale a scellé l’échec patent de la société capitaliste où l’Argent-roi avait pris le pouvoir et dominait sans limite le destin de la société des hommes. Ériger comme loi supérieure la rentabilité financière à court terme a eu comme corollaire le éveloppement des inégalités, le déracinement des populations et la violence sous toutes ses formes.

Ce livre pose la question des alternatives financières et politiques. Y a-t-il d’autres voies de sortie de la crise que les sacrifices pour le peuple et la croissance exponentielle des dividendes et des profits pour une minorité ? Dans le débat présidentiel de 2012, se sont esquissées, parfois dans la confusion, les prémisses des grandes lignes d’une révolution citoyenne où l’homme retrouverait sa primauté de citoyen. Des mesures sont apparues qui feraient prévaloir des transformations profondes de la société dans tous les domaines et, principalement, dans la maîtrise des banques privées et
des marchés financiers afin de disposer de tous les moyens nécessaires pour combattre efficacement le capitalisme.

L’aspiration à une autre société plus juste, plus humaine, a grandi et, parallèlement, le besoin de contribuer, individuellement et collectivement, à l’essor d’une nouvelle civilisation, sur le plan de l’organisation de l’État, en matière juridique, économique et sociale, avec le volet indispensable et novateur de la démocratie sociale.

L’AUTEUR
Jacques ATLAN a été cadre (analyste financier-crédits) dans un établissement bancaire et délégué syndical pendant trente ans, membre du Conseil d’administration de cet établissement, membre élu au Conseil d’administration de la Caisse de Retraites APB2.

Il y a actuellement 0 réactions

Vous devez vous identifier ou créer un compte pour écrire des commentaires.