Economie et Politique - Revue marxiste d'économie

Economie et Politique - Revue marxiste d'économie
Accueil

2009 : année noire de la protection sociale en France

le 01 April 2009

Contrairement aux prévisions d'il y a seulement un mois, ce ne sont pas 15, mais 18 milliards d'euros de déficit que le ministre du budget prévoit pour 2009 pour la Sécurité sociale.

C'est un déficit historique, reléguant loin derrière le précédent record de 2004 (11,9 milliards). De plus, de nombreux éléments laissent à penser que le chiffre définitif dépassera les 20 milliards d'euros de déficit. Ce gouffre n'est aucunement dû à des dépenses supplémentaires, mais au contraire, à un ralentissement organisé des recettes. La protection sociale paye notamment les longues années de baisse et d'exonérations de cotisations sociales patronales.

Le PCF exige que la vérité soit dite sur les comptes de la protection sociale. Il s'opposera à toute réduction des prestations qui aggraverait la situation économique. Il propose une réforme et un développement des financements, notamment par la fin des exonérations de cotisations patronales et une cotisation assise sur les revenus financiers.

La protection sociale joue un rôle dynamique pour l'économie : elle constitue un amortisseur de crise, elle est ce qui permet, pour de nombreux Français, de garder la tête hors de l'eau et peut contribuer à un processus de sortie de crise.

Parti communiste français

Paris, le 30 mars 2009