Economie et Politique - Revue marxiste d'économie

Economie et Politique - Revue marxiste d'économie
Accueil
 
 
 
 

Note de lecture : Grèce et Main basse sur le modèle social français

 

Ce livre collectif dirigé par Frédéric Boccara et Denis Durand est un outil pour le combat, avec les Grecs, pour une autre Europe.

La victoire électorale de Syriza en janvier a ouvert une brèche dans le mur de l’austérité. Le «coup d’État» du 13 juillet a révélé à beaucoup la violence des forces qui s’opposent à toute alternative en Europe.

Pourtant, il y a une alternative !

C’est ce que montrent les documents, les analyses et les propositions réunis dans cet ouvrage. Lutter pour prendre le pouvoir sur l’utilisation de l’argent de la BCE et des banques, pour un autre euro pour l’emploi et les services publics. Les contributions de l’ouvrage donnent les pistes d’un vrai «plan B» pour l’Europe à travailler dans les luttes d’aujourd’hui. Et non des formules miracles pour esquiver la dureté du combat. Car la «bataille» d’Athènes est la bataille de tous les peuples d’Europe.

Ce livre collectif dirigé par Frédéric Boccara et Denis Durand est un outil pour le combat, avec les Grecs, pour une autre Europe.

La victoire électorale de Syriza en janvier a ouvert une brèche dans le mur de l’austérité. Le «coup d’État» du 13 juillet a révélé à beaucoup la violence des forces qui s’opposent à toute alternative en Europe.

Pourtant, il y a une alternative !

C’est ce que montrent les documents, les analyses et les propositions réunis dans cet ouvrage. Lutter pour prendre le pouvoir sur l’utilisation de l’argent de la BCE et des banques, pour un autre euro pour l’emploi et les services publics. Les contributions de l’ouvrage donnent les pistes d’un vrai «plan B» pour l’Europe à travailler dans les luttes d’aujourd’hui. Et non des formules miracles pour esquiver la dureté du combat. Car la «bataille» d’Athènes est la bataille de tous les peuples d’Europe.

--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Catherine Mills, économiste de la protection sociale et maître de conférence honoraire à l’Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne,

Frédéric Rauch, économiste du travail et de la protection sociale et rédacteur en chef de la revue Économie et Politique, viennent de publier un livre retentissant intitulé « Main basse  sur le modèle social français».

Ils déchiffrent toutes les atteintes au modèle français de la protection sociale mais montrent qu’il n’y a rien d’inéluctable avec des propositions alternatives pour la mettre à l’heure de notre temps.Ils n’y vont pas par quatre chemins pour révoquer ce que l’on peut appeler un pacte passé entre les forces réformistes, droite et le patronat pour mettre un terme à la Sécurité sociale ou la réduire à sa plus simple expression : une sécurité sociale minimale. Ils dénoncent ceux et celles qui versent des larmes de crocodiles sur la Sécurité sociale mais la poignarde chaque jour dans leurs décisions comme on l’a vu avec les réformes du temps de Sarkozy et depuis par Hollande.L’Accord National interprofessionnel (ANI) du 11 janvier 2013 y est désossé. Il représente une attaque fondamentale des constructions sociales nées de la libération sous l’impulsion d’Ambroise Croizat. Ce livre aborde toutes les remises en cause des droits des salariés et notamment les Comités d’entreprise, les allocations familiales où l’universalité des droits est touchée de plein fouet, et les risques sont grands de voir ce « monument français » concernant la famille n’être  plus demain que l’ombre de lui-même..

De même la loi Macron, enregistrement des revendications patronales en matière de la liberté d’exploiter et surexploiter le monde du travail, est clouée au pilori. Est dénoncé le monologue autoritaire du pouvoir socialiste devenu une sorte d’intercalaire pour le patronat et qui va jusqu’à défaire la justice prud’homale.

Leur recherche fourmille d’exemples sur les ententes patronat gouvernements pour réduire le dit coût du travail.

De quoi se donner maints arguments pour mener le combat de classe. Cet ouvrage nous rappelle que toutes les mesures prises pour soit-disant redresser la situation des caisses n’ont été que des manières de couvrir le vrai objectif de réduire les cotisations des entreprises.

Bernard Lamirand,

Animateur du Comité National Ambroise Croizat

Il y a actuellement 0 réactions

Vous devez vous identifier ou créer un compte pour écrire des commentaires.