Economie et Politique - Revue marxiste d'économie

Economie et Politique - Revue marxiste d'économie
Accueil
 
 
 
 

« GRÈCE, élargir la brèche, refonder l’Europe »

Ouvrage collectif sous la direction de Frédéric Boccara, Denis Durand

Préface de Pierre Laurent

Auteurs : Joachim Bischoff, André Chassaigne, Yves Dimicoli, Jean-Marc Durand, Pierre Ivorra, Patrick Le Hyaric, Yannis Milios, Bruno Odent, Francis Wurtz

Ouvrage coordonné par Catherine Mills et Frédéric Rauch

TELECHARGER LE BON DE COMMANDE

Cet ouvrage est un outil pour le combat, avec les Grecs, pour refonder l'Europe. La victoire électorale de Syriza en janvier a ouvert une brèche dans le mur de l'austérité. Le "coup d’État" du 13 juillet a révélé à beaucoup la violence des forces qui s'opposent à toute alternative en Europe. Elle a permis aussi d’identifier les verrous majeurs : au premier rang d’entre elles, la BCE !

Pourtant, il y a une alternative ! C'est ce que montrent les documents, les analyses et les propositions réunis dans cet ouvrage en prenant appui sur ce qui bouge et rassemble dans la conscience des peuples européens. Le cas de la Grèce montre que la question la plus décisive est de développer les pays et les peuples dans toute l’Europe avec son double enjeu : les services publics et l’emploi des entreprises pour une autre production au Nord comme au Sud. Donc des dépenses nouvelles.

Mais la BCE, pointe avancée du système de pouvoirs, s’y oppose de toutes ses forces avec ses critères au service des marchés financiers et des profits. Pourtant, elle émet l’argent des européens… « Où va l’argent ? » peut vraiment devenir une question décisive en Europe. Cela dépend de la bataille qui sera menée. Lutter pour prendre le pouvoir sur l'utilisation de l'argent de la BCE et des banques, et faire de l’euro un autre euro pour l'emploi et les services publics constitue un vrai "plan B", non pas des formules miracles pour esquiver la dureté du combat mais des enjeux de luttes pour aujourd'hui.

A travers les différents textes l’ouvrage met particulièrement en avant la proposition radicale de créer un Fonds européen de développement social et solidaire, intercalé entre la BCE et les États. Il financerait les États à taux proche de zéro pour développer les services publics. Pour les auteurs, cela peut devenir une revendication populaire. Cette bataille non encore menée est celle, disent-ils, qu’il faut organiser en grand pour commencer à changer radicalement et concrètement l’Europe en développant la mobilisation européenne qui a commencé à se faire jour et en l’orientant face à la BCE pour une autre utilisation de l’euro, argent des européens.

Il y a actuellement 0 réactions

Vous devez vous identifier ou créer un compte pour écrire des commentaires.