Economie et Politique - Revue marxiste d'économie

Economie et Politique - Revue marxiste d'économie
Accueil
 
 
 
 

50 ème anniversaire Economie et Politique : Débat n°1

Francette Lazard

Economie et Politique et la section économique ont aussi été une école d'audace intellectuelle et de responsabilité individuelle qui ont profondément marqué tout ceux qui y ont participé quelque soit par ailleurs litinéraire ultérieur de chacun…

comment arriver à construire du commun, à construire de nouveaux rapports dans le respect des singularités des recherches et des élaborations politiques ? Et comment trouver de nouvelles cohérences qui incitent au développement de ces créativités sans raccourci, sans aplatissement, sans instrumentalisation ? Cette élaboration, l'histoire d'Economie et Politique nous incite à la pousser aujourd'hui…

Claude Willard

Henri Jourdain a eu la volonté de souder la section économique, de la réunifier et de faire de la revue l'expression publique de ses recherches théoriques (…) de parvenir à ce que la section et la revue contribuent efficacement à lélaboration, non seulement de la politique économique du parti, mais aussi à sa politique tout court. En essayant de lier recherche et action…

Paul Boccara

A propos de l'histoire de la revue, le plus important, ce sont les leçons pour le présent et pour l'avenir:

sur notre orientation et notre progression :

Face à l'effondrement de nos anciens repères révolutionnaires étatistes et dogmatiques et face aux transformations historiques, nous avons cherché la mise en liaison entre un développement créateur de la théorie marxiste et les luttes. Dans ce va-et-vient, il s'agissait de ne pas céder sur les idées novatrices:

sur les obstacles à surmonter:

  1. l'opposition et le rejet de la nouveauté,
  2. malgré le succès des idées nouvelles, la récupération et la déformation conservatrice par d'autres et même dans le PCF.
  3. la phraséologie et la répétition d'une formule, au lieu de la concrétisation et du dévelopement dans les luttes, comme cela persiste pour la sécurité d'emploi ou de formation,
  4. l'insuffisance aussi de nos apports et le besoin de passer à d'autres apports,
  5. l'immaturité de la situation objective par rapport à nos espérances…
  6. sur lexpérience de ce qui a trop manqué dans l'élaboration avec d'autres forces. Il s'agit du besoin d'efforts persévérants de clarification publique sur les exigences objectives de transformation en articulation avec des luttes immédiates, dans leur direction…

Jean Charles Dubart

Une des grandes périodes d'activité fut la bataille sur la grande crise pétrolière de la fin des années soixante (….) Nous avons mené une bataille pour la gazéification souterraine qui a d'ailleurs abouti à ce qu'il se fasse des choses à Charbonnages de France (…) les idées sur la question énergétique portées dans la section économique marquent encore le paysage dans la France d'aujourd'hui et restent dans les enjeux actuels avec la tentative de privatisation d'EDF…

Yvette Lucas

Jean Fabre et Henri Jourdain ont ouvert largement la section au niveau de la variété des participants. Il y avait évidemment des militants politiques et syndicaux, des économistes, mais aussi des historiens, des psychologues, moi j'étais sociologue. Plus tard il y a eu des ingénieurs et des hauts fonctionnaires et nous avions un nombre de groupes de travail important. Nous y rencontrions des capacités de réflexion, de stimulation, d'inventivité et de créativité remarquables…

Catherine Mills

La section économique et Economie et Politique ont été une école extraordinaire au plan théorique, notamment les recherches sur la régulation systémique du capitalisme, au plan du marxisme. Cest aussi grâce à cette école que nous sommes formés (…). Il y a beaucoup despoir avec les travaux récents sur le contrôle des fonds publics, la sécurité demploi ou formation ou les Fonds régionaux pour l'emploi et la formation. Il y a beaucoup de potentialités…

Max Cohen

Je voulais simplement rappeler le rôle du trio joué par Henri Jourdain, Jean Fabre, Paul Boccara. Chacun avec sa compétence. Mais je dois dire qu'il y avait un souci chez chacun d'eux qui était d'assurer matériellement la liaison théorie, politique et social (…) une réflexion mêlant ceux qui étaient sur le terrain et proches des informations, mais en même temps s'intéressant à la théorie et ceux qui étaient plus à même de théoriser en prenant en compte des réalités soulignées pas les autres…