Economie et Politique - Revue marxiste d'économie

Economie et Politique - Revue marxiste d'économie
Accueil
 
 
 
 

Loi Macron : Valls brutalise la représentation nationale (Olivier Dartigolles)

Manuel Valls et la direction du Parti socialiste ont engagé l'opération "Il faut sauver le soldat Macron" et, avec lui, le cœur de la politique gouvernementale "pro business". Si ce projet de loi cristallise aujourd'hui autant de rejet et de perplexité, c'est qu'il propose de fausses solutions pour l'emploi et la croissance et de vraies régressions pour les salariés et les territoires.

Les coups de menton et de talonnettes du premier ministre devant le groupe parlementaire PS ne peut faire oublier la réalité : les amendements des frondeurs socialistes, comme ceux du groupe GDR, des écologistes, ont tous été traités avec un grand mépris. Y compris ceux qui relevaient du bon sens.

Une nouvelle fois, Manuel Valls brutalise la représentation nationale. Après l'examen du texte en commission et en séance, les députés n'ont pas à subir de telles pressions.

La convocation, en urgence, trois heures avant le vote des députés, d'un conseil des ministres, avec la loi Macron comme seul et unique point à l'ordre du jour, en dit long sur la crise politique et institutionnelle. Si le gouvernement devait brandir l'utilisation du 49-3, alors son discrédit serait total. Il y a cependant une issue : une victoire de gauche en rejetant la loi Macron.

 

Il y a actuellement 0 réactions

Vous devez vous identifier ou créer un compte pour écrire des commentaires.