Economie et Politique - Revue marxiste d'économie

Economie et Politique - Revue marxiste d'économie
Accueil
 
 
 
 

Un livre pour méditer, un livre pour militer. Combats immédiats et perspectives de transformation

Ça y est, le dernier livre de Paul Boccara « Une sécurité d’emploi ou de formation. Pour une construction révolutionnaire de dépass ement contre le chômage » (Editions Le Temps des Ceri ses) est en librairie. Et c’est un grand événement pour le mouvement social et politique.

C’est un livre pour avancer, sans atten dre, dans les com bats imméd iats , et en même temps , pour aider à conce voir une grande pers pective de trans formation sociale radicale, au rythme même des luttes trans formatr ices .

Il arrive au bon moment

De par tout , en effet, la mar chan disation mond ialisée s’exacer be, tand is que redoublent le chômage mass if, la précar ité et l’insécur ité sociale.

De par tout , les effondrements politiques du social-libéralisme débouc hent sur l’avènement de droites populistes et agress ives redoublant dans une instrumenta lisat ion des Etats au ser vice des marchés.

Et en France , les insuffisances , voire les contra dictions et les dérives des solutions app or tées par les par tis de la «gauc he plurielle» font saillir comme jamais les enjeux de contenu d’une nou velle construct ion à gauc he émanc ipée du social-libéra lisme.

Bref, trente-cinq ans après le tournant vers la crise systémique, au fil de l’échec des tentat ives success ives de solutions capitalistes préten dant adapter aux dominations du marché les exigences et potent iels nouveaux de partage des techno logies de l’informat ion, au fil auss i de l’écr oulement des régimes état istes se réclamant du socialisme à l’Est, ce sont les défis de maîtrise et même de dépassement des marchés qui, de pure uto pie, tendent à devenir, pers pective réaliste parce que poss ible avec la révolution informa tionne lle.

Mais la contr e offens ive du capitalisme, d’autant plus ravageuse qu’il est en crise profonde, a fait terr iblement reculer l’influence du mar xisme étran glé dans une vision dogmatique et une vulgate qui l’ont décré dibilisé.

C’est la force du livre de Paul Boccara que de produire de la novation théor ique sur le champ dévasté et de lui faire faire la jonct ion avec des luttes jus qu’à poser en pratique les enjeux de dépassement , et d’abord celui du marché du tra vail et de sa régulation par le chômage.

Le projet de sécur ité d’emploi ou de format ion (SEF) se propose d’y répondr e par une construct ion d’ensem ble rad icalement novatrice et des avancées imméd iates .

Son but ? Un projet de société et de civilisation, comme jadis la Sécur ité sociale en annonça it l’augure et même de façon beaucou p plus ample et audacieuse .

Il s’agit assur er à chacun-e un emploi ou une format ion, avec un bon revenu, les passa ges entr e les deux situat ions étant maîtrisés par les intér essés eux-mêmes . Ainsi, on suppr imera it et on dépassera it le chômage grâce à une mob ilité de promot ion dans la sécur ité.

Sur cette quest ion dont le principe éta it déjà plus ou moins connu des militants , on atten dait un ouvrage à la fois développé et pratique. Et bien, c’est fait!

Le livre de P. Boccara est très pédagogique, clair et concr et.

Les développements sont rendus access ibles aux militants par un effor t de présentat ion simple et lié aux luttes sociales ou d’idées en partant de divers problèmes et situations concrètes .

La première partie le projet et ses caractèr es est remarquable par la simplification de la présentat ion des neuf éléments qui donnent cor ps au projet : 1 à 3 pages par élément .

Une quest ion auss i com plexe que celle du dépassement devient clair : il s’agit d’arr iver à suppr imer vraiment le chômage car on fait mieux que dans le système existant . Ce nou veau système permettra it en effet d’éra diquer vraiment le chômage: avec la mise en format ion et l’assurance d’un bon revenu mutua lisé de format ion, on conser verait à la production de biens et de ser vices la soup lesse du changement rad ical grâce au non emploi provisoire, fonct ion assumée aujour d’hui par le chômage au prix de désastr es sociaux et économ iques ravageurs , en amé liorant encor e le changement par la format ion. Et cela, précisément , sans contra indre les gens concernés à une mob ilité dans l’insécurité avec le rejet sur le marché du tra vail, la per te du salaire pour une indemnisation précaire et le risque de finir par se trouver en «fin de droits».

Ou notera ici les développements impor tants et éclairants à propos du com bat contr e les discriminations dont sont l’objet les femmes .

La deuxième par tie, la plus développée – 178 pages sur les 334 que com pte le livre – examine, quest ions concrètes après quest ions concrètes , avec des exemples parlants , douze chantiers de construct ion de la SEF, à par tir des luttes et débats sociaux en cours .

Les trois premiers chantiers concernent les enjeux de con vers ion des situat ions de précar ité en situat ions d’emploi stab le et corr ectement rémunéré ou en format ions débouc hant sur de bons emplois : divers types de précaires, mesur es pour les jeunes ; RMI ; avec de nom breuses analyses de cas concr ets .

Les deux chantiers suivants concernent la lutte contr e le chômage et pour le retour ou l’accès à l’emploi avec la format ion choisie et une res ponsa bilisat ion des entr eprises : l’Unedic et les problèmes du Pare ; les licenc iements avec de nou veaux pouvoirs des tra vailleurs .

Les trois autr es chantiers concernent : l’utilisat ion des fon ds publics pour l’em ploi, la réduct ion du temps de tra vail, la format ion cont inue, organisées d’une autr e façon . Un chantier par ticulièrement stimulant, intitulé « formation et autonom ie », pose l’enjeu l’instaurat ion et de la généra lisat ion gradue lle d’une allocat ion « format ion et autonom ie des jeunes ».

Après avoir brossé , sous l’intitulé « terr itoire », le chantier de la sécur isat ion de l’em ploi et de la format ion à par tir d’inter ventions dès le niveau des régions et des bass ins d’emploi, l’auteur term ine sur les défis d’une autr e Union eur opéenne et de la construct ion mond iale.

Le lecteur y trouvera à la fois un bilan des problèmes rencontrés sous le gouvernement de la « gauc he plurielle » et leurs relations aux défis nouveaux éclairants du gouvernement Raffarin.

La documentat ion proposée est riche et toujours abordable. Elle cou vre non seulement les principales stat istiques dispon ibles, mais auss i tous les rappor ts officiels impor tants analysés de façon critique.

La troisième partie, intitulée « réformes conser vatrices ou dépassement révolutionna ire du mar ché du tra vail ? », examine les trois dimens ions d’une construct ion systémique nou velle :

  • de nouveaux objectifs sociaux, avec les rotat ions entr e em ploi et format ion, au-delà du « plein em ploi » (lequel maintient un cer tain taux de chômage) et du revenu d’existence (déconnecté d’une activité sociale créatr ice) ;

  • de nouveaux pouvoirs opposés au monopo le patronal sur les créat ions d’emploi, pour l’éra dication du chômage, au delà d’une simple cont inuité de droits et de nou veaux statuts du salarié ;

  • la régulation de la sécur isation de l’emploi et de la format ion.

Il s’agit notamment des enjeux d’avancées d’une régulation économ ique mixte avec prédominance de l’efficacité sociale sur la renta bilité financ ière, d’autr es con ditions de financement avec un nouveau cré dit opposé à la domination des marchés financ iers .

Cette troisième par tie confirme com bien ce livre est absolument fondamenta l pour le renou veau de la théor ie mar xiste. Mais, et c’est l’une de ses grandes forces, son auteur fait passer la théor ie novatrice et profonde de façon indirecte , à tra vers les quest ions soulevées par les luttes concrètes ou les débats d’idées d’actua lité.

Bref, pour para phr aser Karl Marx dans ses «notes marginales sur le «tra ité d’économ ie politique» d’Adolph e Wagner», la méthode analytique de P. Boccara ne par t pas de l’Homme intem porel, mais des humains « d’une période sociale donnée économ iquement » – celle des débuts de la révolution informat ionne lle – avec ses contra dictions , ses luttes et débats concr ets , au lieu de « rattacher des conce pts» (1)

C’est ce qui en fait le premier livre sur les nou veaux tra vaux mar xistes , pour la maîtrise et le dépassement du marché mond ialisé, avec l’avancée alternat ive de par tages jus qu’à chacune et chacun fondés sur les potent ialités de la révolution informat ionne lle.

De grandes quest ions théor iques et pratiques, comme les limites du « plein emploi » ou les insuffisances de simples droits nou veau x des salariés, à l’opp osé de nou veau x pouvoirs et moyens financ iers pour l’éra dication gradue lle du chômage, sont par ticulièrement bien expliquées , avec des références précises à tous les débats sur ces questions .

Mais, avant tout , c’est un livre pour l’act ion trans formatrice qui peut appor ter beaucou p aux militants politiques , syndicaux, assoc iatifs.

P. Boccara ne se contente pas en effet d’éclairer le sens des différentes propositions dans le débat social et politique, avec l’énoncé de mesur es dont la mise en oeuvre est imméd iatement poss ible.

Celles-ci, en effet, sont replacées systémat iquement dans la pers pective d’une construct ion sociale et sociétale d’ensemb le, reliant les quest ions économ iques aux quest ions non économ iques ou « antr oponom iques ».

Le militant y tr ou vera un a pp or t d e cultur e et d e méthodes nou velles en prise sur les luttes avec, pour chaque cas concr et, la préoccu pation d’une cohérence de l’inter vention par la liaison de trois éléments : de nouveaux rappor ts et pouvoirs; de nou veaux moyens financ iers et critèr es ; de nou veaux objectifs sociaux.

Ainsi, la quest ion du « triangle systém ique » (objectifs, pouvoirs, moyens) devient avec ce livre une quest ion pratique évidente .

De même qu’est évidente la préoccu pation d’un état d’es prit militant : au delà des délégations à l’Etat , il fait monter à par tir des luttes effect ives, l’enjeu de nou veaux pouvoirs d’inter vention de chacune et de chacun ainsi que de leurs concer tat ions .

En conc lusion de son précé dent livre, publié en 1985, Boccara nota it : « les élaborat ions qui ont été présentées dans ce livre, même si elles ont atte int sans doute une cer taine cohérence qui le just ifie, sont encor e des tentat ives inac hevées, des pistes pour la recherche et l’expérimentat ion à tra vers les com bats » (2).

Quelque vingt ans après jalonnés par tant de publicat ions fondamenta les, en liaison avec les ense ignements des luttes effect ives à la charnière des deux siècles, l’auteur nous livre un app or t majeur dans la situat ion nou velle, pour ar ticuler résistance et protestat ion à des avancées de luttes rassemb leuses , car construct ives et par tant des situat ions concrètes imméd iates . Et cela tout en ouvrant l’es poir d’une autr e société poss ible, avec des construct ions du loca l au nat iona l, à l’Europe et au mond ial comme le montr ent les exemples de coo pérat ion poss ible avec les pays du sud de la méd iterranée ou ceux de l’Amér ique latine.

C’est bien sûr là un livre de la matur ité de P. Boccara marqué par la cohérence , la maîtrise et l’access ibilité beaucou p plus for te qu’en 1985. Et sa pédagogie doit résonner pour le lecteur , beaucou p plus encor e qu’hier, comme une invitation pour « la recherche et l’expérimentat ion à tra vers les com bats » et afin de briser « les chaînes de la vénérat ion des idées du passé » ( 3). C’est une mine d’informat ions , d’arguments , de réflexions , de pistes de lutte . Lisez le !

  1. Annexe au livre deuxième du Capital. Editions sociales. 1976. p. 473.

  2. P Boccara : intervenir dans les gestions avec de nouveaux critères, Messidor. Editions sociales Paris 1985 p. 536.

  3. P. Boccara : une Sécurité d’emploi ou de formation . p. 328.