Economie et Politique - Revue marxiste d'économie

Economie et Politique - Revue marxiste d'économie
Accueil
 
 
 
 

C

Capitalisation boursière

Pour une entreprise cotée en Bourse, la capitalisation boursière, est égale au nombre de titres en circulation multiplié par le cours de l'action. Par extension la capitalisation d'une place boursière ou d'un pays est la somme des capitalisations de toutes les actions qui y sont cotées.

Entre 1990 et 2007, la capitalisation boursière aux Etats-Unis a été multipliée par 6,5 alors que le PIB a été multiplié par 2,4.
En France, le PIP a été multiplié par 2,1, la capitalisation boursière par 8,8.

 

Coût du capital

Le coût du capital financier, c'est la somme des dividendes qu’elles versent aux actionnaires et des charges d'intérêts qu'elles payent aux banques et aux autres organismes financiers qui leur prêtent de l’argent. Il représente beaucoup plus que leurs cotisations sociales employeurs effectivement versées (chiffres INSEE pour l’année 2013, Comptes de la nation) : 260,9 milliards d’euros contre 162,2 milliards d’euros.

Il s’agit d’un prélèvement sur toute la richesse créée, au bénéfice des banques, des financiers et des actionnaires. Nettement supérieur, par exemple à l’investissement matériel des entreprises (291 milliards d’euros en moyenne chaque année entre 2004 et 2013 ans contre 219 milliards).

Les seuls dividendes (« revenus distribués des sociétés » dans les comptes nationaux) représentaient 4,5 % de la valeur ajoutée des sociétés en 1980, et 18,8 %, soit quatre fois plus, en 2013 [1] !



[1]              Encore le montant des dividendes est-il vraisemblablement sous-estimé dans la nouvelle base des comptes nationaux.

 

Crédit défaut swaps (CDS)

Contrat contre les défauts de crédit. Contrat d'assurance achetés le plus souvent à une banque  qui permettent à un investisseur  qui a prêté de l'argent notamment à un Etat de se couvrir contre le risque d'impayé.

Les CDS ont joué un rôle majeur dans la crise financière. Ils ont cru fortement après 2004, jusqu'à atteindre 58000 milliards de dollars avant de baisser environ de moitié après la crise financière.

Il y a actuellement 0 réactions

Vous devez vous identifier ou créer un compte pour écrire des commentaires.