Economie et Politique - Revue marxiste d'économie

Economie et Politique - Revue marxiste d'économie
Accueil
 
 
 
 

Quand la Commission européenne fait pire que l’OMC

Lors de la conférence de Doha, sous la pression du mouvement alter-mond ialiste , des ONG et du gouvernement d’Afrique du Sud, l’OMC a acce pté, sous cer taines con ditions, la cess ion de licences de production de médicaments à tous les pays démunis de capacité de production de médicaments pour lutter contr e les grandes pandémies.

Il resta it à tradu ire cette décision de l’OMC en droit européen, ce qui est le tra vail de la Commission eur opéenne .

Or la proposition de décision présentée par la Commission au Parlement européen restr eint la cess ion de licences aux seuls pays adhérent à l’OMC. Comme si les pandémies, en se développant, faisaient la différence entr e nations membr es de l’OMC et non membr es. Nous sommes face à une véritable prise en ota ge des malades des pays hors OMC par la Commission. Les députés du groupe GUE vont bien sûr proposer des amen dements sur le texte de la Commission pour faire dispara ître cette con dition discriminato ire.

Au delà de cette simple mesur e de just ice, ne pourra it-on pas inst ituer une taxe mond iale, à l’initiative de l’Union eur opéenne sur les dépenses de marketing et de publicité des grands trusts pharmaceut iques au profit de la recherche sur les maladies orphelines et sur les maladies propres aux pays les moins développés ? Ne cherchez pas dans le traité, vous ne trouverez rien de tel et pour tant quel beau rôle cela donnera it à l’Europe vis à vis des peuples les plus défavorisés de la planète ! Ÿ

 

Il y a actuellement 0 réactions

Vous devez vous identifier ou créer un compte pour écrire des commentaires.