Economie et Politique - Revue marxiste d'économie

Economie et Politique - Revue marxiste d'économie
Accueil
 
 
 
 

FORMATION DES MILITANTS : Démarche et outils

le 30 January 2013

 La démarche:

Pour la formation des militants dans le domaine de l'économie le point de départ, c'est de mieux comprendre les mécanismes du capitalisme, de sa crise, l'exigence de son dépassement avec des propositions alternatives pour les luttes sociales et de la transformation de la société.

Mais, la critique du capitalisme, nous  n'en avons pas le monopole aujourd'hui. Le capitalisme est l'objet de dénonciations fortes et de rejets de partout.

Nous n'avons pas le monopole de cela, tout comme au temps de Marx, il y avait ce que l'on appelait des utopistes sur lesquels Karl Marx s'est appuyé, par exemple, pour montrer le caractère transitoire, historique du capitalisme,

Mais qu'il a aussi éreinté car leurs condamnations du système ne débouchaient que sur des condamnations morales, et des constructions idéologiques de système alternatif  coupés des réalités au lieu d'une compréhension des contradictions et des possibilités de dépassement (au sens marxiste du terme) que cela permettait d'exploiter.

C'est cela qui, avec la conviction que les l'idéologies, l'organisation de la société et les rapports sociaux étaient fondamentalement déterminés par les rapports de production, a poussé Karl Marx a élaborer une analyse des fondements du capitalisme avec une critique des théories de l'économie classique avec une élaboration de concepts permettant de comprendre les formes « essentielles » du fonctionnement du capitalisme et son originalité par rapport aux systèmes qui l'ont précédé.

une théorie avec des lois économiques non plus éternelles, mais transitoires avec leurs contradictions et de leurs antagonismes sur lesquels pouvaient s'appuyer les luttes et les batailles pour dépasser de telles lois.

Et cette démarche révolutionnaire que le parti communiste doit porter, nous entendonsla poursuivre comme des « néo marxistes » ce qui signifie le refus de deux assertions :

D'une part, Marx serait  un penseur du dix-neuvième siècle et c'est ailleurs qu'il faut chercher son inspiration: un dépassement au sens non marxiste du terme si je peux dire.

D 'autre part, Marx a tout compris et a tout dit et il suffirait de répéter ses formules ou ses slogans pour  mener la bataille.

Marx nous a laissé des concepts et une analyse des principes fondamentaux du capitalisme,

il a élaboré une théorie permettant de comprendre les processus depuis l'analyse de la marchandise, l'exploitation du travail salarié, l'accumulation du capital, et sa suraccumulation et la régulation par les crises,

mais qui demande de nouveaux développements comme Marx lui-même l'indiquait, car il était conscient que sa théorisation n'est pas aboutie,

Avec le capital ce ne sont que les fondements essentiels,

De même, ce travail théorique doit être prolongé et même dépassé, au sens marxiste du terme, aussi par la nécessité de prendre en compte  de l'évolution des réalités, des transformations du capitalisme, et de sa crise.

Ce qui passe en particulier par un travail quotidien sur l'actualité politique et économique, avec comme méthode, un double travail sur les solutions capitalistes avancées sur chaque question qu'elles émanent du patronat et de ses experts, comme aujourd'hui par exemple sur la flexibilité, ou qu'il s'agisse des mesures avancées par le gouvernement (pacte de compétitivité, réforme du SMIC,conférence sociale), ou par d'autres forces politiques ou encore des experts ou d'économistes:

  • un travail d'analyse car ces propositions qui sont toujours en prises sur des problèmes réels et les contradictions auxquelles sont confrontés le patronat et les classes dominantes sont révélatrices de la crise ou des transformations du capitalisme,
  •  d'autre part, un travail pour avancer des propositions alternatives de progrès social immédiat, visant à répondre tout autrement à ces contradictions, toujours dans la visée d'une transformation fondamentale de la société. (Par exemple, nos propositions immédiates de sécurisation de l'emploi et de formation visant un autre système que nous appelons un système de sécurité d'emploi ou de formation et qui sera une construction progressive dans le cadre d'un processus)

Il s'agit de mieux comprendre les contradictions du capitalisme, ses lois objectives, et ses contradictions pour rendre plus efficaces les luttes politiques.

Mais aussi de comprendre l'articulation entre ce qui relève de l'économique et du non économique (ce qu'on appelle aussi les questions sociétales, ou anthroponomiques) cela afin de mieux comprendre la nature des civilisations, et de mieux comprendre la crise de la civilisation dominante actuelle :

  • celle du capitalisme mondialisé et financiarisé au plan économique,
  • du libéralisme des sociétés occidentales au plan non économique, cela concerne la politique, l'écologie, les institutions, la famille,…

Tout ce qui constitue la civilisation dominante aujourd'hui et qui est en crise profonde.

De même, tout un travail est engagé sur la méthode d'analyse et d'élaboration théorique qui concerne aussi aussi de propositions économiques et sociales alternatives avec des notions marxistes précises comme celles: 

  • de crise,
  •  de systèmes, de démarches systémiques,
  •  des notions comme celle du triangle systémique (objectifs sociaux-moyens financiers-pouvoir et transformations institutionnelles),

 c'est le sens de notre travail.

C'est dans cet esprit que la commission économique du PCF se dote d'outils pour :

  • poursuivre ce travail de recherche, d'approfondissement,
  • articuler ce travail sur les luttes politiques et sociales et les  expérimentations, notamment à travers toutes les expériences militantes, notamment autour des batailles contre les licenciements, des suppressions d'emplois, délocalisations moussent sur la lutte contre le chômage et la précarité ou encore pour la formation professionnelle ou la mobilité dans la sécurité.
  • transmettre ces acquis dans le travail de formation du PCF qui cherche en permanence à transmettre les idées fondamentales développées dans le capital et ses  développements ultérieurs (comme celle sur l'impérialisme de Lénine, sur le capitalisme financier, ou encore sur les cycles longs de Kondratieff) et les avancées en cours.

Les Outils:

  • Economie et politique, non seulement la revue informe sur l'actualité économique, mais surtout elle produit des analyses sur le sens de ces événements, et tente de d'avancer des propositions politiques, sociales, économiques pour nourrir la lutte politique et sociale. C'est ainsi qu'elle a longtemps ni porter seules de grandes propositions reprises par la suite par le PCF : sécurité d'emploi ou de formation, pôle public financier, monnaie commune contre monnaie unique, rôle de la banque centrale européenne et de la création monétaire, réforme du système monétaire international,…
  •  Pour l'approfondissement de ces recherches, pendant longtemps, elle a publié une revue « Issues » qui était les cahiers de la recherche d'Economie et politique. Nous avons évolué et aujourd'hui nous ne sortons plus cette revue, mais nous avons créé une collection, qui publie des livres économiques, qu'il s'agisse des livres de Paul Boccara, ou celui sur le crédit de Denis Durand, ou sur l'immigration de Jean magniadas, ou sur la protection sociale et les retraites de Catherine Mills,…
  •  Mais nous sentons, le besoin de coller encore plus à l'actualité pour la bataille, et de nous adapter aux nouveaux moyens de communication et de diffusion des idées, par Internet, avec la création d'un nouveau site d'économie et politique :

 

Le site d'Economie & politique 

  • Un site différent de la conception de nombreux sites politiques.C'est d'abord un centre de ressources 1100 textes et 300 auteurs) avec des moyens pratiques d'accéder à l'information.
  •  classement par thème et sous thèmes permettant à ceux qui veulent connaître nos analyses et nos propositions sur chaque sujet précis …une quarantaine de thèmes en fonction des sujets précis.(fiscalité, gestion des entreprises, approche des territoires, du local au mondial, entreprises et gestions, politique économique, budget,
  • un classement par auteur, actuellement 130 auteurs ont été recensés avec leur production,
  • un classement par mots-clés également,
  • Nous  mettons également en place une rubrique sur le débat théorique, notamment entre les économistes marxistes et les économistes hétérodoxes qui contestent les dérives financières actuelles et cherchent des alternatives. Il s'agit de favoriser toutes les convergences, et de mettre en débat les différentes approches afin de les surmonter en les dépassant,
  • nous avons mis également une rubrique Paul Boccara où vous pourrez trouver l'ensemble de ses travaux,
  •  l'ensemble des numéros d'économie et politique, avec les sommaires et la possibilité d'accéder à chaque article à partir de ces sommaires,
  •  Nous avons également en projet la mise en place d'une rubrique formation, avec, notamment la mise en ligne de brochures de formation.De ce point de vue, notre propre conception de la formation, qui n'est pas du rabâchage, mais une  formation toujours articulée sur l'actualité et les phénomènes les plus récents, nous avons des difficultés à mettre en ligne des choses qui sont en perpétuel mouvement. Il va falloir que nous trouvions une solution pour avancer. Mais nous avons déjà un certain nombre de documents dont vous avez les photocopies dont nous vous donnons un certain nombre d'exemplaires sur papier,
  •  Une rubrique de fiches thématiques avec des arguments adaptés à la bataille politique,
  • les lettres du Rapse, qui elle aussi sont produites par la commission économique, et paraissent tous les 15 jours en principe,

Par ailleurs peuvent être mis à votre disposition :

les rapports réguliers de la commission économique : sur les thèmes en débat,

nous venons de tenir une réunion sur les négociations patronat syndicats sur la sécurisation de l'emploi,

la semaine prochaine nous aurons une réunion sur la banque publique d'investissement, la réforme bancaire, et le pôle public financier que nous avançons comme alternative,

nous avons également prévu des réunions sur la question de la réforme du financement de la protection sociale,…

Évidemment, ces rapports dans lesquels sont intégrés le débat de la commission, peuvent être également un outil de travail pour les formateurs.

Il y a actuellement 0 réactions

Vous devez vous identifier ou créer un compte pour écrire des commentaires.