Economie et Politique - Revue marxiste d'économie

Economie et Politique - Revue marxiste d'économie
Accueil
 

Bulletin d'abonnement à Economie et Politique

La Lettre du RAPSE Mars 2018

Plus de 300 auteurs contribuent à Economie et politique

Agenda cartouche

Bon de commande des ouvrages

 
 
 

Un livre en capacité de jouer un rôle de moteur de recherche, pour les militants comme pour les étudiants

 

Paul Boccara présente un nouvel ouvrage, qui sera à la fête de l'Humanité, intitulé « Le Capital de Marx, son apport, son dépassement au-delà de l'économie » édité au Temps des CerisesIl présente une grande originalité et un apport précieux pour la formation et l'action des militants.Ce livre donne des clés pour comprendre la crise de civilisation et pour des solutions s'inscrivant dans la construction d'une société nouvelle.

Face au retour aux analyses de Marx, il s'agit d'abord de présenter de façon pédagogique et approfondie les apports du Capital . Les divers moments de l'analyse du Capital, de la marchandise à la suraccumulation du capital, en passant par la plus-value et le profit, sont analysés clairement. Et ils sont reliés aux développements ultérieurs aux plans historique et théorique en particulier sur les stades du capitalisme. Il s'agit aussi du dépassement du Capital conçu comme l'utilisation des avancées extrêmes de la pensée de Marx afin de développer les pistes qu'il avait ébauchées et pour aborder de nouveaux développements.

« Si l'on ne veut pas faire injure à Marx ,… il convient de ne pas traiter son oeuvre comme une doctrine religieuse mais ...comme un moment lui-même évolutif, dans la progression d'une analyse scientifique, par définition inachevée et à poursuivre ». Il en va ainsi des apports du Capital sur la régulation du capitalisme par le critère du taux de profit. Cela a conduit à rechercher une autre régulation pour laquelle Paul Boccara a élaboré d'autres critères de gestion des entreprises. C'est encore les transformations de dépassement du salariat et du chômage voulues par Marx et que le système de "sécurité d'emploi ou de formation" tente de réaliser effectivement. C'est la libération du temps mais pour le développement de l'activité créatrice de chacun. C'est aussi le besoin de prendre en compte le rôle décisif d'autres critères du crédit ou encore de nouveaux services publics.

Le livre permet de resituer la recherche de Paul Boccara sur les dimensions non économiques, «anthroponomiques» de la société dans les préoccupations et les ébauches de Marx. Ce dernier affirmait que l'homme en transformant la nature extérieure transforme sa propre nature et que les enjeux de ces transformations étaient aussi essentiels que ceux de la production matérielle. L'approche proposée de ces transformations anthroponomiques des hommes par Paul Boccara est systémique, avec les moments des activités parentales, de production, politiques et culturelles. La réponse à la gravité de la crise de ce système anthroponomique du libéralisme qui concerne la civilisation occidentale mondialisée, doit s'inscrire dans «une visée de développement prédominant devenu possible des capacités humaines et des activités créatrices de chacun dans une nouvelle civilisation».

L'originalité de ce livre, c'est aussi son ouverture au dialogue pour des rapprochements avec les économistes hétérodoxes critiquant les théories justifiant la domination du capitalisme financier.

En définitive, un des objectifs de cet ouvrage, c'est de donner une vision globale et cohérente tant de l'oeuvre de Marx que des développements néo-marxistes. Ce livre peut jouer un rôle de « moteur de recherche » pour militants comme pour étudiants, pour sortir du marécage politique et idéologique actuel.Cet ouvrage est aussi une visite guidée de l'oeuvre de Paul Boccara et de son dialogue avec Marx.

Il y a actuellement 0 réactions

Vous devez vous identifier ou créer un compte pour écrire des commentaires.