Economie et Politique - Revue marxiste d'économie

Economie et Politique - Revue marxiste d'économie
Accueil
 
 
 
 

Pour répondre à la colère sociale, s’attaquer au coût du capital (Dossier d'Economie et Politique)

De quelque côté qu’elle se tourne, la colère sociale bute contre un même obstacle : le coût du capital. « Augmenter le SMIC ? Pourquoi pas, à condition que ce ne soit pas les entreprises qui payent. L’essentiel, c’est que les actionnaires puissent continuer de profiter du CICE et autres exonérations sociales et fiscales ! Porter les salaires des femmes au niveau de ceux des hommes ? Ce n’est pas le moment d’alourdir le coût du travail ! Les services publics sont exsangues ? Mais les marchés financiers exigent qu’on baisse les dépenses publiques ! Il y a des centaines de milliards à investir dans la production d’énergie, dans les transports, dans le bâtiment, dans l’industrie pour faire face au réchauffement climatique ? Peut-être, mais seulement si ces investissements sont rentables : on pourra alors emprunter au prix fort sur les marchés financiers ». Autant de raisonnements qui contribuent à envenimer encore la crise du capitalisme financiarisé et mondialisé, et à rendre plus imminents les périls qui en résultent pour les travailleurs et pour les peuples.

Avec la réorientation décidée par son récent congrès, le Parti communiste s’est donné les moyens de montrer combien devient actuelle l’exigence de dépasser radicalement le capitalisme et le libéralisme, jusqu’à la construction d’une nouvelle civilisation, et de contribuer ainsi à libérer le potentiel révolutionnaire dont est porteur, à travers toutes les contradictions qu’il charrie, le climat de révolte qui règne dans le pays.

Économie et politique s’engage donc dans la campagne contre le coût du capital et pour une autre utilisation de l’argent, décidée en ces termes par le 38e congrès du PCF : « Sur lensemble des questions de classes et de lutte pour légalité et lémancipation, nous voulons construire des campagnes dans la durée. Aussi, outre les fronts que les luttes et lactualité imposent, nous décidons dune campagne permanente sur le coût du capital et sur la démocratisation du pouvoir dans lentreprise. Nous voulons faire grandir la contestation radicale des critères de rentabilité imposés par le patronat, les actionnaires, les banques et les marchés financiers. Et indissociablement, nous voulons leur opposer le besoin dune autre utilisation de largent pour lemploi, la formation, la création de richesses dans les territoires, la satisfaction des revendications sociales et des besoins écologiques. Jugée importante par les communistes, cette campagne pourrait être transversale à nos différentes batailles et les renforcerait. »

Ce dossier part de l’actualité : les moyens de répondre aux revendications des « gilets jaunes » — pouvoir d’achat, services publics, justice fiscale. Il donne des arguments, des outils pour l’action militante immédiate au sein du mouvement populaire. Et comme nous savons qu’il n’y a pas d’action révolutionnaire sans théorie révolutionnaire, il fait écho aux débats suscités par la question du coût du capital entre économistes et dans le milieu syndical. Il met en lumière des explications et des propositions, nourries de marxisme vivant, qui permettront de faire de la campagne contre le coût du capital ce qu’elle doit être : une bataille politique structurante, de longue haleine, concrétisant dans les luttes d’aujourd’hui notre conception du communisme comme étant à la fois l’objectif et le chemin menant à une société dont le but et le moyen deviennent progressivement le développement émancipé de chacune et de chacun.

À l’appui de ce dossier, nous consacrons notre rubrique « théorie » à une étude de Frédéric Boccara issue de recherches menées depuis plusieurs années sur le même sujet.

Sommaire

- Augmentation du SMIC, des salaires : Chiffrages et logique par Frédéric Boccara, Clément Rol

- CICE : un bilan accablant par Alain Tournebise

- Prélèvements fiscaux ou prélèvements du capital il faut choisir ! par J.M. Durand

Mesures sur la CSG et éléments  de cadrage sur le financement  de la protection sociale en France par Fanny Chartier 

Un colloque syndical sur le coût du capital et ses conséquences économiques et sociales par Laurent Cordonnier, Nasser Mansljrk-Guilani, Catherine Sauviat

 

Il y a actuellement 0 réactions

Vous devez vous identifier ou créer un compte pour écrire des commentaires.